Titre : Morphine


LES INTERVIEWS DU PROGRAMMATEUR : MORPHINE (TRANS 1993)


Retranscription interview Morphine

LE MENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Émission diffusée le 8 Novembre 2013 sur Canal B.

 ➜ La page de MORPHINE

AUTRES ARTISTES CITÉS :

A.J. Croce
Ben Harper
Gablé

EXTRAITS JOUÉS DANS L'ÉMISSION :

Buena – Morphine (Cure For Pain, Rykodisc, 1993), Thursday – Morphine (Cure For Pain, Rykodisc, 1993).

 

LE MENU FINI ICI

LE CONTENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Jean Louis Brossard : J’ai découvert Morphine sur une cassette qu’un pote à moi m’avait envoyé de Paris. À l’époque, il y avait encore des cassettes. C'est incroyable, il paraît que ça revient ! C’était une formation assez incroyable, il y a Mark Sandman qui chante et joue de la basse à deux cordes, Dana Colley qui joue du saxophone baryton et un batteur. C’était une formation assez atypique, le mec avait vraiment une voix super intéressante. Je les ai fait en concert à la salle de la Cité avec en ouverture A.J. Croce, un Américain qui est un pianiste et qui joue avec un groupe, c’est assez swing… enfin plutôt rhythm’n’blues. Après il y avait le premier concert de Ben Harper et on a terminé la soirée à 3h du matin avec Morphine, évidemment ça a été une claque pour tout le monde personne n’avait jamais entendu un groupe comme ça.

   "Ça a été une claque pour tout le monde, personne n’avait jamais entendu un groupe comme ça."

Ils sont presque devenus un groupe rennais puisqu'’ils sont venus jouer à l’Ubu, à l’Espace... parfois il y avait une tournée de Morphine et nous on faisait la première date de la tournée à Rennes et la dernière. C’est-à-dire qu’on faisait le groupe à l’Espace par exemple le 1er Juin, puis le 24 Juin ils revenaient à l’Ubu. On avait de très bonnes relations humaines. 


 © Pierre Iglesias

C’est plutôt rock, c’est pas vraiment jazz… même si il y a du baryton, il y a un espèce de groove, un côté un peu heavy aussi et le mec a une voix assez particulière. Mais le son du groupe est déjà particulier parce que c’est dans les basses : un sax baryton, une basse deux cordes plus la batterie, c’est pas vraiment dans les aigus si tu vois ce que je veux dire. Lui il n’avait pas non plus une voix de castrat, dans la musique c'est ce qu'on appelle des OVNI. Un groupe qui amène quelque chose, y a eu rien dans ce style avant et il n’y aura rien dans ce style après. Comme Gablé par exemple ! 

Le jour où je partais au Roskilde au Danemark où ils étaient programmés, j'apprends que Mark était mort la veille sur scène à un concert en Italie, d'une crise cardiaque... Dur dur... 

LE CONTENU FINI ICI