Mémoires de trans > Les interviews du programmateur > David Peel & The Lower East Side

Titre : David Peel & The Lower East Side


LES INTERVIEWS DU PROGRAMMATEUR : DAVID PEEL & THE LOWER EAST SIDE (TRANS 1995)


Retranscription interview David Peel

LE MENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Émission diffusée le 22 Novembre 2013 sur Canal B.

 ➜ La page de DAVID PEEL & THE LOWER EAST SIDE

AUTRES ARTISTES CITÉS :

Bo Diddley
Link Wray
Georgie Fame
   & the Blue Flames

Kraftwerk 
Rodriguez

EXTRAITS JOUÉS DANS L'ÉMISSION :

Hemp Hop Smoker – David Peel And The Lower East Side (VA - Comin' Down Fast !, Helter Skelter Records, 1993), 
Lower East Side– David Peel And The Lower East Side (The American Revolution, Elektra, 1970)

 

LE MENU FINI ICI

LE CONTENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Jean-Louis Brossard : David Peel est un chanteur un peu activiste qui vient de New York. J’avais acheté ses disques à la fin des années 60. Il avait sorti deux albums sur le label Elektra qui était le label des Doors, de Love, et de Tim Buckley. Le personnage m’a toujours intéressé, il est complètement fou. Son premier album, et c’était la première fois que ça arrivait, il l'a enregistré dans les rues de New York. C’est un groupe plus ou moins acoustique où ça braille pas mal, tout le monde fait des chœurs et à l’époque ça ne parlait que de marijuana. C’était « I Like Marijuana, You Like Marijuana, We like Marijuana » tatatata… « Show Me The Way To Get Stoned ». Le deuxième album est beaucoup plus électrique et c’est mon préféré, le troisième s’appelle « The Pope Smokes Dope » - Le pape fume de la dope, c’est un album qui a été signé sur le label Apple, le label des Beatles, parce que John Lennon était un gros fan de David Peel. Ils avaient même fait des shows ensemble à Toronto à l’époque avec le Plastic Ono Band. 


 David Peel & The Lower East Side © Philippe Remond

Je me suis dis que par moment sur les Trans je fais déjà un peu de l’histoire du rock, comme avec Bo Diddley, Link Wray, Georgie Fame, Kraftwerk et d’autres… ou Rodriguez qu’on a vu y a quelques années. J’ai donc trouvé le contact, à l’époque y avait pas les portables, le gars il avait pas de fax fallait l’appeler chez lui et il était complètement sourd, il hurlait au téléphone c’était même pas pensable. Mais c’était un mec assez étonnant et le truc s’est fait. Il est venu avec un jeune groupe, des mecs qui avaient plutôt vingt balais alors que lui en avait plutôt 55...

Il est donc venu pour les Trans, je l’ai fait jouer à l’Ubu en 1995. Le mec était complètement cinglé, il nous a fait des plans pas possible… en tout cas le concert était chouette et c’était vraiment un personnage assez attachant. Évidemment il avait perdu un peu de la mémoire alors il avait tous ses textes écrits devant lui quand il chantait ses chansons.

Après on s’est retrouvé au parc où on faisait la première Planète, je m’en rappelle parce que tous ses musiciens étaient partis avec des nanas courir danser... les mecs s’étaient fendus la gueule comme des fous. Lui était resté au bar VIP et parlait avec un mec qui s’appelait TV Smith, un musicien anglais qui a été membre de The Adverts, un des premiers groupes punk de la fin des années soixante dix. David Peel donnait les textes de ses morceaux et TV Smith en voulait un. David Peel tendait son papier à TV Smith qui le prenait mais David ne le lâchait pas, ils sont restés peut-être 25 minutes comme ça. David Peel continuait dans son délire de parlotte et l’autre n'en pouvait plus il se disait « vivement qu’il me donne le truc que je m’échappe ». David quand il était parti à discuter c’était un one man show, c’était un dialogue où il y était le seul à parler, y'a personne en face. En tout cas c’était assez fun et c’était un personnage intéressant.

LE CONTENU FINI ICI