Titre : Les Nus


LES INTERVIEWS DU PROGRAMMATEUR : LES NUS (TRANS 1981 ET 2013)


Retranscription interview Les Nus

LE MENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Émission diffusée le 04 Avril 2014 sur Canal B.

 ➜ La page de LES NUS

AUTRES ARTISTES CITÉS :

Marquis de Sade
Oniris
Etienne Daho
Republik
Apochela
Dominic Sonic
Jo Sevilor et ses
   Royal Cones

Kalashnikov
Juveniles
Manceau

EXTRAITS JOUÉS DANS L'ÉMISSION :

Johnny Colère – Les Nus (Les Nus, RCA Victor, 1982)
Le Mime Hurlant – Les Nus (Les Nus, RCA Victor, 1982)

 

LE MENU FINI ICI

LE CONTENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Jean Louis Brossard : Les Nus c’est un groupe rennais né des cendres de Marquis de Sade car Christian Dargelos était le premier bassiste du groupe. C’est un groupe qui s’est monté avec Frédéric Renaud à la guitare, Alain Richard à la batterie, François Conan à la basse et Rémi Hubert au clavier qui faisait aussi partie d’Oniris, un groupe qui avait joué pour la première fois aux Trans Musicales. Ils avaient d'ailleurs prêté la sono en 1979. C’était un groupe plutôt dans l’esprit d'Ange, rien à voir évidemment avec le côté rock des Nus.

Ils ont fait un concert aux Trans qui était absolument incroyable puis ont joué pas mal de fois à Rennes, je les ai revu plein de fois Salle de la Cité. C’est un groupe qui a pour moi toujours dégagé une émotion particulière. Autant j’aimais beaucoup Marquis de Sade mais Les Nus représentait autre chose. J’adorais vraiment les textes de Christian en français… Le Mime Hurlant, Johnny Colère qui a ensuite été repris par Noir Désir...

   "Christian a une voix vraiment formidable (...) personnellement, je trouve que ses textes en Français, dans le rock, il y a pas eu mieux."

Le premier album des Nus était malheureusement mal produit, avec une pochette au fisheye, assez moche… disons que le disque en lui-même est pas sublime. D’ailleurs ils s’étaient fait casser par la critique. Je me rappelle d’un article dans Rock’N’Folk qui avait été écrit par un pote à eux en plus, un mec qui les adorait. Il les aimait tellement qu'il a trouvé le disque vraiment en dessous des prestations scéniques. Christophe Nick les avait cassé et ils s’en sont pas remis. Du jour au lendemain ils ont splitté, ça les a brisé. C’est terrible. Le groupe a splitté, Fred est allé avec Daho et ils ont disparu de la circulation un peu après.

Je suis toujours en contact avec le clavier Rémi, on se voit assez souvent. C’est lui qui collecte un peu les vidéos du groupe, qui m’a gravé un CD de l'album qui n'est sorti qu'en vinyl... enfin c’est lui qui entretient je dirais la mémoire des Nus. En début d’année dernière il vient me voir et me dit qu'il a contacté tout le monde, que Fred est partant, Dargelos est partant, Alain Richard aussi... tout le monde sauf le bassiste qui ne fait plus de musique, et qu'il ont envie de faire un truc. Alors je leur ai dis que ça m'intéressait de les refaire aux Trans. 

Malheureusement au mois de Juillet Fred Renaud disparaît d’une crise cardiaque. Au début je voulais les faire sur un Hall et là je me suis dis : « J’vais pas les mettre comme ça sur une grosse scène, sans Fred ». On discute et c’est là que j’ai eu l'idée de créer cette soirée du mercredi, à l’Ubu, avec la scène Rennaise. Il y avait Republik, le groupe de Darcel, Apochella et quelques DJs dont des gars des Juveniles. Entre temps ils avaient déjà contacté Pierre Corneau pour remplacer leur premier bassiste et Fred n’étant plus là ils ont pris deux guitaristes pour le remplacer, c'est-à-dire Christian Georgelin et Dominique Sonic. Ils étaient pendant trois quatre jours à l’Ubu et ont fait ce concert qui a été une vraie réussite.

Ça m’a vachement touché parce qu’il y avait des titres que je n'avais pas entendu depuis 20 ans, parce que tous les titres des Nus ne sont pas sur l’album. Dont un qui s’appelle Le train qui est absolument incroyable. Le fait de l’entendre ça me remémorais plein de choses, des festivals où je les avais vu à côté de Morlaix ou à d’autres endroits… A un moment je manageais un groupe qui s’appelait Jo Sevilor et ses Royal Cones on jouait souvent avec les Nus, avec les Kalash, on était potes un peu comme les Juveniles et Manceau quoi. Des groupes qui tournaient ensemble à une époque. C'est des souvenirs, qui me revenaient d’endroits, de gens... 


 © Frédéric Pithois

Ce qui est génial c’est qu’Etienne Daho est venu avec le photographe Richard Dumas spécialement de Londres pour voir le concert. Il veux vraiment les aider pour le futur, donc ils sont en train de discuter pour voir s'ils vont refaire un album. Mais est-ce qu’ils feraient des nouveaux titres, des anciens morceaux qui n'étaient pas sur l’album comme Le Train qui n'a jamais été sorti, qui n'a jamais été enregistré… En tout cas ils sont en pleine cogitation par rapport à ça. Le seul problème c’est qu’Etienne est pris par sa tournée donc n'est pas disponible avant un peu près un an. En tout cas Christian a une voix vraiment formidable et personnellement je trouve que ses textes en Français dans le rock il y a pas eu mieux.

LE CONTENU FINI ICI