Titre : The Mike Flowers Pops


LES INTERVIEWS DU PROGRAMMATEUR : THE MIKE FLOWERS POPS (TRANS 1996)


Retranscription interview The Mike Flowers Pops

LE MENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Émission diffusée le 11 Avril 2014 sur Canal B.

 ➜ La page de THE MIKE FLOWERS POPS

AUTRES ARTISTES CITÉS :

Boo-Yaa T.R.I.B.E
Véra Bila & Kale

EXTRAITS JOUÉS DANS L'ÉMISSION :

Wonderwall – Mike Flowers Pops (Wonderwall [CDM], London Records, 1995)
Light My Fire – Mike Flowers Pops (A Groovy Place, London Records, 1996)

 

LE MENU FINI ICI

LE CONTENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Jean Louis Brossard :J'ai topé le CD de Mike Flowers Pops pendant ma période easy listenning. A l’époque j’écoutais pas mal de trucs un peu easy mambo 60’s, orgue Hammond... A un moment un petit anglais - d'ailleurs assez grand par la taille - sort une reprise de Wonderwall d'Oasis en 45t qui était vraiment très chouette - je la préfère d'ailleurs à l'originale. J'ai appris qu'il tournait, ils étaient pas mal de musiciens sur scène. J’ai réussi à toper l’album sur lequel il y a une reprise terrible de Light My Fire des Doors mais plus dans l’esprit de Bob Thiele. Je sais pas si vous connaissez Bob Thiele, c’est un producteur Américain qui a beaucoup travaillé avec Coltrane, toute la grande période Coltrane beaucoup plus free. Il a aussi travaillé avec Albert Ayler, Pharoah Sanders, Archie Shepp… enfin tout ce qu’on appelait la New Thing à l’époque. Bob Thiele a d'ailleurs sorti un album sur Impulse! où figure une version de Light My Fire beaucoup plus jazzy. Mike Flowers s'en est inspiré pour faire sa cover de Light My Fire.

   "Il était en costard blanc, très chicos, c’était classe !"


 © Philippe Remond

C’était assez étonnant car dans la même soirée, si mes souvenirs sont bons, il y avait aussi les Boo-Yaa T.R.I.B.E et sur la même scène il y avait Véra Bila, une petite tchèque et ses quatre moustachus derrière elle, à la guitare. Les Boo-Yaa T.R.I.B.E étaient absolument incroyables et drôles et Mike Flowers Pop avait une bonne quinzaine de musiciens sur scène, c’est un très bon souvenir. Un très bon concert.

Il y a eu cet album, un petit maxi, deux remixes et puis ça a disparu totalement de la circulation. Mais je pense que le problème avec ce genre d’artistes – y'en a pas mal que j’ai fais comme ça, qui sont assez nombreux sur scène - c’est qu'il a très peu de gens capables de mettre l’argent pour les avoir. Parce qu’effectivement, quand tu fais venir une quinzaine de musiciens d'Angleterre ça a un coût, que ce soit en hôtel, en voyage, en cachet... ça coûte des sous quoi. Surtout quand c’est des projets particuliers avec un véritable leader comme Mike Flowers. Il a peut-être un groupe, mais il joue aussi avec d’autres gens, sinon il arriverait pas à vivre. Ce sont des gens que t’es obligé de salarier comme le font les jazzmen ou d’autres gens dans la chanson…Enfin quand même on a fait Mike Flowers Pops et c’était super, je vous conseille d’écouter l’album d’ailleurs. Il était en costard blanc très chicos c’était classe ! Je le verrais plutôt dans un beau casino... pas Vegas hein ! Un beau casino Français-Latino, ça, ça lui correspondait bien.

LE CONTENU FINI ICI