Titre : Yann Tiersen


LES INTERVIEWS DU PROGRAMMATEUR : YANN TIERSEN (TRANS 1995, 1997, 2003 ET 2008)


Retranscription interview Yann Tiersen

LE MENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Émission diffusée le 18 Avril 2014 sur Canal B.

 ➜ La page de YANN TIERSEN

AUTRES ARTISTES CITÉS :

Alan Stivell
Yann Tiersen
   & Shanon Wright

Orka feat Yann Tiersen

EXTRAITS JOUÉS DANS L'ÉMISSION :

La Noyée – Yann Tiersen (Amelie, Labels, 2001)
Fjøllini Standa Uti – Orka (Livandi Oyða, Ici D'ailleurs, 2008)

 

LE MENU FINI ICI

LE CONTENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Jean Louis Brossard : A l'origine du premier concert il y a une cassette qu’on avait reçu avec Hervé et qu'on avait écouté dans son bureau. Elle nous avait bien plu. Cétait très très instrumental, Yann jouait de l’accordéon, de la guitare et surtout du violon. Il chantait un peu mais pas tant que ça, c’est plutôt instrumental.

Il a joué au Liberté, la Salle Omnisport à l’époque. Ça avait plutôt bien marché pour lui, mais c’est surtout quand il est revenu en 1997 – la première fois c’était en 1995 - qu'il s’est vraiment passé quelque chose dans la mesure où c’est la première création qu’on ait faite à l’Aire Libre, petit théâtre qu’il y a à Saint-Jacques de la Lande. Il avait sorti un album qui s’appelait « Le Phare » qui avait été très bien accueilli par la critique, bien avant qu’il fasse les musiques de film qui l’on fait vraiment connaître au grand public.

Quand t’en parle avec Yann, Amélie Poulain t'as l’impression qu’il se le traîne, il en peut plus. Parce que tu vois par exemple, va dire à un anglais « Do you know Yann Tiersen ? » il va te répondre « Ah ! Amelie Poulain ! Yes, very fine.» … Bah oui... mais mine de rien c’est un mec qui est quand même connu dans le monde entier. Ils sont pas nombreux, en Bretagne. T’as Alan Stivell à la limite que tout le monde connaît, parce qu'en musique celtique c’est quand même un seigneur. Lui il est quand même vraiment très très reconnu.

D’ailleurs c’est marrant parce qu’il est passé l’autre jour à l’Ubu et j’avais un groupe russe, Motorama. Je leur dis que Yann Tiersen est là, j'ai cru qu'un des mecs allait s'évanouir ! Ensuite ils ont fait des photos avec Yann et tout, c'est rigolo. Mais pour eux ça représente quelque chose, c'est des Russes qui connaissent Yann Tiersen, c'est pas un groupe breton quoi. En tout cas c'était sympa ils ont discuté, lui en plus était venu voir le concert et ça l'avait bien branché... 

   "Mine de rien, c’est un mec qui est  connu dans le monde entier."


 © Olivier de Banes

Il est aussi revenu avec une chanteuse à L'Aire Libre, Shannon Wright. Pour faire quelque chose de complètement différent, et la dernière fois où il a fait les Trans c'était avec Orka, un groupe des Îles Féroé. Cette histoire a commencé a un concert d'Animal Collective où je croise Yann. Je lui demande si ça va il me dit "oui ça va couci-couça, y'a des moments ça va, y'a des moments ça va pas..." et je lui dis "il y a un truc qu'il faudrait que tu écoutes, ça devrait te plaire, tu vas voir c'est génial, ça s'appelle Orka. Je les ai vu en concert y a pas longtemps à Bruxelles et c'est un groupe incroyable où les mecs ne jouent que sur des instruments qu'ils ont fabriqué eux même" toc, il note le nom et puis j'ajoutes que je pense faire un truc avec eux à l'Aire Libre et que si ça le branche, il est le bienvenu. Qu'il a qu'à écouter et me dire.

Deux jours après il me rappelle et me dit "ouais, ça me plait". S'en suit une grande rencontre entre Yann Tiersen et Jens Thomse, qui est un peu le leader d'Orka. Comme c'est Jens qui fait les instruments, il lui a fait un violon à une corde, une sorte de bout de bois avec une corde dessus et une harpe faite dans une antenne parabolique, qui était extraordinaire. Ca a été un moment très particulier pour Yann. D'abord parce qu'il n'était pas en avant, il était dans un groupe et moins on le voyait, mieux il se portait, quelque part...

Ça lui a permis de se ressourcer au contact de ces îles. Lui aussi c'est un mec qui a une maison dans une île en Bretagne, il aime la nature et le fait de vivre dans une île. Eux sont dans les îles Féroé. Il y a donc eu cette rencontre, et ensuite il est allé jouer là-bas. Il est allé les voir et lorsque je l'ai vu l'autre jour au concert de Motorama il m'a dit "Jean-Louis j'ai un projet électronique qui est en train de se faire et j'ai un autre projet qui va arriver, c'est mon nouveau groupe et tu va pas deviner qui est le chanteur!". Le chanteur, c'était un des membres d'Orka, le clavier, pas le chanteur du début mais le clavier qui joue d'un espèce d'orgue avec des bouteilles. Une rencontre importante pour Yann. D'ailleurs l'album live d'Orka avec Tiersen aux Trans est sorti il n'y a pas longtemps sur leur label.

LE CONTENU FINI ICI