1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Mémoires de trans > Artiste

Scieur Z

Origine : France / Paris

1ère sortie : 1987

Scieur Z
Scieur Z

Genres

Prog Rock

Eléments principaux

Prog RockPost-Punk

Eléments ponctuels

Cold wavePunk FunkPunk Rock

DATE(S)

> 1989

samedi 09 décembre 1989

Le Cactus (Bars en Trans)

Texte programme

Cinq musiciens qui jettent un froid depuis que l'on entend parler dans les "faits d'hiver" d'un fou qui scie les jeunes filles en morceaux. Rassurez-vous, vous pouvez aussi emmener votre petite amie, la scie musicale ne coupe pas vraiment. Une sauce mélodique préparée par des guitares rythmiques qui mérite un cordon bleu, Si, si, la scie est une "arme sonore" redoutable, et pincez-moi s'ils ne jouent pas "Scie j'avais un marteau" !

Vous pouvez contribuer aux données du site en proposant des fichiers ou en laissant des commentaires sur des artistes, programmations ou photos.

Cliquez ici pour contribuer


COMMENTAIRES

08.10.2011
Loupiotte a publiée une photo

Nouvelle évaZion pour SCIEUR Z ! Après une 1ere tentative qui lui valut un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique avec mention (puis quelques années « d’incarcération » dans les murs de l’Education Nationale…), à l’aide de sa si fine lame, il nous sert enfin cette tranche de vie…en dents de scie et semée d’embûches, diront certains… Des CD décédés ??… Longtemps tenus secrets, de par leur contenu quelque peu subversif, ces enregistrements en prise directe (captage sur écoute téléphonique d’un pseudo complot du groupe ??…), ont pu être restaurés, grâce aux miracles de la technologie actuelle. Ils pourront donc être enfin révélés au grand public pour la 1ere fois depuis leur création novatrice (dans un style subtilement avant-gardiste combinant la Cold Wave /after-Punk et le Rock Progressif). Concept poétique : Une évasion musicale bien sûr, mais aussi une évasion au sens physique du terme, d’un personnage qui invite le public à faire comme lui. Le costume noir et blanc prend alors peu à peu des couleurs, et le lourd boulet se transforme progressivement en ballon léger…la scie (pourtant sans dents) devenant alors l’instrument central métaphorique de libération… Au fil du spectacle, la musique sombre et froide, devient elle aussi plus chaude et colorée. Mise en scène visuelle avec intermèdes de textes poétiques sur ambiances sonores, annonçant les titres parfois, et tissant aussi le lien de cette évaZion… Un concept poétique et un visuel précurseurs des nouveaux « Cascadeur », « M » ou autre « Yodelice »…, « Scieur Z » sorti de nulle part, est arrivé peut-être trop tôt, tel un OVNI (Objet Visuel Non Identifiable) pour l’époque…