1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Mémoires de trans > Artiste

Wayne Kramer

Origine : Etats-Unis / Detroit

Année de formation : 1964

1ère sortie : 1968

Wayne Kramer
Wayne Kramer

Genres

Blues Rock

Eléments ponctuels

Pop RockPsychédelisme

DATE(S)

> 1994

samedi 03 décembre 1994

La Cité

Texte programme

Des personnages de légende, les Trans en ont vu défiler. Mais là, il s’agit tout de même d’un sacré morceau. Wayne Kramer, donc. Le génial guitariste du MC5, groupe mythique de Detroit qui, entre la fin des années 60 et le début des 70, appelait à la révolution sur fond de rock vraiment hard, devenu influence majeure de tout bon groupe noise, punk ou hard-core qui se respect. Depuis, Kramer a tout fait : de la prison, un groupe avec Johnny Thunders, des tournées, de la production et une poignée de disque solo comme ci comme ça. Oui, mais aujourd’hui, c’est une autre paire de manche. Le voici sur Epitaph pour enregister un album entouré de musiciens qui ne sont pas là pour plaisanter, des gars des Melvins, de Bad Religion, des Suicidal Tendancies ou de Circle Jerks. A la Cité, il présentera en avant-première les morceaux de ce nouveau disque prévu pour janvier 95. Et puis, surtout, n’oubliez pas que « Plus personne ne joue de la guitare comme cela, aujourd’hui … ». Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Henry Rollins.

Vous pouvez contribuer aux données du site en proposant des fichiers ou en laissant des commentaires sur des artistes, programmations ou photos.

Cliquez ici pour contribuer