Titre : Sax Pustuls


LES INTERVIEWS DU PROGRAMMATEUR : SAX PUSTULS (TRANS 1980)


Retranscription interview Sax Pustuls

LE MENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Émission diffusée le 14 Mai 2015 sur Canal B.

 ➜ La page de SAX PUSTULS

AUTRES ARTISTES CITÉS :

Anches Doo Too Cool Duo
Marquis de Sade
Etienne Daho
Prof Pinpin et
ses Funk-Noz

FFF

EXTRAITS JOUÉS DANS L'ÉMISSION :

La danse du Marsupilami, La danse du Marsupilami (Epic, 181) 

 

LE MENU FINI ICI

LE CONTENU COMMENCE APRES CETTE LIGNE

Jean-Louis Brossard : On est en 1980, deuxièmes Trans Musicales. En 1979, pour la première édition, il y a deux hurluberlus qui montent sur scène : Daniel Paboeuf et Philippe Herpin dans Anches Doo Too Cool. C'est deux sax, parfois il y en a un qui joue de la clarinette basse, des fois ils démontent leurs instruments pour n'utiliser que des morceaux de leurs cuivres. Après, Daniel a fait parti de Marquis de Sade qui avait joué en 1979 et Pinpin a aussi rejoint Marquis de Sade. C'est-à-dire qu'il y a eu une époque avec deux cuivres, puis ils ont monté un side project avec Nicole Callo'ch. C'était les trois leaders et il y avait un backing band derrière qui s'appelait les Sax Pustuls. Ils avaient des masques, les même que sur la pochette de leur 45t. Ils ont fait un super 45t qui s'appelle « La Danse Du Marsupilami » que j’adore et qui a un son très particulier. Étienne Daho faisait des claps derrière, parce qu'à l'époque toute cette petite famille se côtoyait beaucoup. Ils ont aussi fait un album que je trouve beaucoup moins réussi, surtout au niveau du son qui était un peu plus... pas jazz rock, mais assez spécial. Il faudrait que je le réécoute d'ailleurs. En tout cas le 45t j'aime bien le passer de temps en temps quand je fais des petits mix. Ça reste vraiment pour moi un excellent single.


 Sax Pustuls © KPHB

C'est un groupe qui a existé peut-être le temps d'un ou deux concerts, je crois pas qu'ils en aient fait beaucoup mais ils étaient assez nombreux sur scène ; moins quand même que Prof Pinpin et ses Funk-Noz qui joueront une ou deux années après les Sax Pustuls. Là ils étaient vraiment très nombreux. Daniel et Philippe étaient des gens qui écoutaient beaucoup de jazz, ils étaient fan de Miles Davis, toute la période aussi des années 70. Ils étaient fan de ça d'un coté puis fan de Clinton de l'autre, de Funkadelic, Parliament... Il y avait Jacky qui jouait dans ce groupe aussi avec un guitariste un peu à la Gary Snyder, enfin il y avait un coté un peu funky bordélique - ce qui est toujours le cas d'ailleurs si tu vas voir Clinton, t'as toujours ce gros bordel sur scène avec à un moment dix guitaristes puis cinq de plus qui déboulent tu sais pas d’où et tout le monde essaye de jouer ensemble.

Pinpin après est revenu avec FFF, c'est lui qui les a amené aux Trans. Il m'a dit « Jean-Louis faut que t'écoutes ça, c'est vachement bien, je bosse avec un jeune groupe là, ils ont besoin d'être mis un peu en forme, y a du boulot à faire mais bon... ». Effectivement Pinpin a eu un rôle très important pour FFF sur la construction mélodique et sur l'énergie du groupe. Pinpin après est parti jouer avec Jean Jacques Goldman, il a fait ça pendant des années. Il était très content, il dit que c'est un mec très charmant ce que j'ai appris aussi d'autres gens qui avaient bossé avec Goldman. C'est un super mec avec qui bosser, donc c'est déjà bien... Après on aime ou on aime pas la musique de Goldman mais enfin c'est pas du tout honteux non plus. Quant à notre ami Paboeuf, il est toujours sur Rennes, il a un projet avec Pierre Fablet, un ciné concert sur Les Chasses du Comte Zaroff qu'ils jouent bientôt. Il a aussi son Daniel Paboeuf Unity ou DPU et un autre groupe avec Pierre Fablet qui s'appelle Purée Dure avec un troisième larron entre machines et sax tenor et Pierre qui fait des bidouillages avec des disques rayés, qui scratch un peu. C'est assez étonnant, et ils jouent aussi avec plein d'autres gens de la scène Rennaise.

LE CONTENU FINI ICI