Mémoires de trans > Les Trans à l'Export > Les Trans en Chine

chemin de fer Trans en Chine

ÉditoHistorique du projetProgrammation - PartenairesPhotos - Le documentaire

Les Trans en Chine

Edito Artistique

L'année de la France en Chine donnant le ''la'' de programmation, Jean-Louis Brossard concocte une sélection française au sens large du terme en titillant les frontières de l'hexagone.
Il s'attache à présenter chaque facette de la création française en musiques actuelles, cette fameuse "french touch" si caractéristique de notre univers culturel, si singulière aussi dans un monde qui s'uniformise.
Au programme : Gotan Project et St Germain, bien connus des communautés étrangères en Chine mais aussi des Chinois ; Denez Prigent pour la touche celtique, Danyel Waro pour les saveurs extra métropolitaines, X Makeena, Bikini Machine et Digicay comme représentants de la scène rennaise, Big Buddha et ses sélections world pléthoriques, le duo de haute voltige technique de Dj Netik et Pat Panik, Dj Morpheus, icône d'éclectisme, MISSILL pour la touche féminine et décapante, Bobby Hardcore Liberace et ses sélections “électro clash". Soit 6 groupes live et 7 djs auxquels s'ajoutent deux groupes chinois bien connus des Trans : IZ et Wang Lei (personnalité marquante de la scène électronique, présent lors de la 26e édition).

Les Musiques Actuelles en Trans

Dans le cadre de l'Année de la France en Chine, une édition inédite des Rencontres Trans Musicales de Rennes, l'un des plus importants festivals de musiques actuelles en France, se tiendra les 18 et le 19 juin 2005, en plein air, au cœur de Pékin, dans le parc de Chaoyang. Point fort de l'été 2005, les Trans en Chine, adaptation sur mesure de l'édition rennaise, destinée au jeune public chinois, restent fidèles à leur philosophie novatrice et entendent présenter la scène musicale française dans toute sa diversité.

Nées en 1979, de la volonté d'une poignée d'amoureux de musique, les Rencontres Trans Musicales de Rennes sont rapidement devenues un avant-poste incontournable des nouvelles tendances musicales, en France, comme en Europe. Tous les ans, au mois de décembre, la ville entière vit au rythme du festival, avec une moyenne annuelle de 40 000 spectateurs, venus apprécier une programmation rassemblant artistes de renom et découvertes inattendues. Mandaté par la France pour représenter la vitalité de la scène française, le festival les Trans en Chine, Trans musical par nature, acquiert pour cette édition chinoise, une dimension véritablement Trans culturelle.

Organisé conjointement par le Centre international d'échanges culturels du Ministère chinois de la culture (CICE), le comité culturel du district de Chaoyang, l'Association Trans Musicales (ATM), le Bureau des Musiques Actuelles de l'Ambassade de France en Chine (BMA) et la société See China concerts & culture, le festival les Trans en Chine propose une programmation riche et variée : huit groupes " live " et sept Dj venus représenter différents horizons musicaux, du tango au jazz électronique (Gotan project, St Germain), du maloya de la Réunion au drum'n'bass (Danyèl Waro, Xmakeena ) ou au rock'n'roll (Bikini Machine). A cette occasion, le Parc de Chaoyang se prépare à accueillir 16 000 spectateurs, sur la grande pelouse, des espaces détente seront aménagés pour le public ainsi qu'un bureau de presse pour les médias (sous réserve de changement) ou un espace VIP. La nuit du 18 juin, réservée aux Djs, se déroulera en club, au Club Tango, porte Sud du Parc de Ditan, afin de combler tous les publics.

Pour tous les Pékinois, Les Trans en Chine sont un festival jeune et actuel, une invitation au voyage par le biais d'un média qui ne connaît pas de frontières : la musique.